This page has been auto-translated into French. Click here for details

Au sud-est de la République Centrafricaine (RCA), la ville de Zemio est le théâtre de violences sans précédent depuis plusieurs semaines. Située dans la région du Haut-Mbomou, à la frontière de la République Démocratique du Congo, cette zone historiquement calme fait aujourd'hui face à une très forte instabilité, caractérisée par l'accroissement des besoins de la population et des déplacés. Du fait de son isolement géographique, de la situation sécuritaire et de l'état du réseau routier, les acteurs humanitaires font face à de grandes difficultés pour accéder à Zemio.

Dans ce contexte de contraintes et d'enclavement fort, il s'agit de mettre en place une réponse aérienne prompte et conséquente. Pour ce faire, le Cluster Logistique facilite le déploiement d'un avion-cargo financé par le Fonds Humanitaire d'une capacité de 5 tonnes permettant l'affrètement des intrants de la communauté humanitaire dans les zones inaccessibles. Afin de permettre l'atterrissage de cet avion à Zemio, il est crucial de dégager la piste d'atterrissage, restreinte et encombrée par de la végétation. Le service humanitaire aérien des Nations Unies (UNHAS) et Handicap International ont conduit la semaine dernière des travaux de débroussaillage et de rebouchage de trous. Ainsi, ce sont plus de 330 travailleurs qui ont œuvré afin de rendre accessibles les 1350 mètres de longueur de piste et les 50 mètres de largeur pour les ailes de l'appareil. Grâce à ce travail, l'avion-cargo pourra atterrir dans les prochains jours, permettant ainsi l'acheminement de l'aide pour répondre aux besoins identifiés comme prioritaires.

L'avion-cargo ainsi que les vols de passagers d'UNHAS sont clefs pour accéder aux " hot spots " du pays : ces nouvelles zones de crise humanitaire qui se multiplient. Eric Moussard, responsable d'UNHAS en RCA, témoigne à son retour de Zemio " les travaux se sont déroulés rapidement et sans incident malgré les conditions météorologiques et les grandes difficultés de communication car il n'y a aucune couverture téléphonique dans la zone. Les avions d'UNHAS ont repris leurs vols depuis la semaine dernière en s'arrêtant à Bangassou pour reprendre du carburant, ce qui nous permet également d'accéder à Rafaï et à Obo. Le cargo aérien ad-hoc apportera une flexibilité et une réactivité dans la réponse en permettant le transport de volumes importants dans des délais très restreints. Il y a sur place des besoins urgents d'assistance. "

Pour la commodité des utilisateurs du site web du pôle logistique, certains contenus sont traduits dans différentes langues à l'aide d'un outil de traduction automatique. Lorsque vous utilisez ces traductions, veuillez noter qu'il peut y avoir des différences ou des divergences par rapport au contenu original. Le Cluster Logistique n'est pas responsable de ces traductions et de leur exactitude. Le texte de la version originale doit être considéré comme la référence.