Friday, 2 March, 2018 - 12:15

Le Cluster Logistique gère et contribue à plusieurs formations visant à développer la réponse logistique de la communauté humanitaire, en effet la formation est une des activités prévues dans le cadre de la Stratégie 2016-2018.
En RDC, le Cluster Logistique organise des sessions de renforcement des capacités cartographiques et de gestion de l’information en réponse aux besoins exprimés par ses partenaires.

Dans le but de soutenir les différentes actions humanitaires de ses partenaires à travers différentes provinces, le Cluster Logistique en RDC a formé, en 2017, 183 personnes issues de 92 organisations, dont 31 femmes avec un taux de satisfaction de 86 pourcent. Ces sessions de formation ont permis de renforcer les capacités d’utilisation des outils de systèmes d’information géographique et de collecte des données de géolocalisation à l’aide de GPS et de smartphone pour couvrir les aspects théoriques relatifs à la production de cartes.
Ces séminaires ont été accompagnées de sessions pratiques ou les participants ont pu traduire les connaissances acquises en collecte des positions des points d’intérêts tels que des ponts, des stations de carburant, des centres de santé, ainsi que pour l’enregistrement et tracée de parcours.

Grâce à cette formation de base, les partenaires sont en mesure d’utiliser les outils de collecte de données mais également de traiter les données collectées et élaborer des cartes à l’aide des logiciels SIG disponibles.

Un logisticien de l’ONG internationale CARITAS affirme: « la formation sur la collecte des données géo-localisées organisée par le Cluster Logistique a permis de nous familiariser avec le matériel destiné à ce type de de collecte de données, ses configurations, son fonctionnement et son utilisation. Les données collectées et traitées sont d’une grande importance dans la planification des interventions et la mise en œuvre des projets spécifiques. Ces informations permettent également de prendre des décisions sur les plans d’actions en ce qui concerne la dégradation des infrastructures.